Qui vient ici, finit presque toujours par revenir. Métropole de caractère à la personnalité marquée et à l’accent inimitable, je vous invite à découvrir Porto, ville dont la luminosité n’a pas à être retouchée. Elle s’intègre dans un road trip ibérique d’un mois, entamé par l’exploration de ce beau petit pays, le Portugal : plus de 1000 kms et 11 villes parcourues.

Petit point géographique, la ville est traversée par le fleuve Douro, traduit « d’or » en référence aux reflets qu’exercent le soleil sur l’eau et considérée comme un véritable joyau du nord du Portugal. A 3h de sa capitale Lisbonne, elle offre aussi quelques plages de la côte Atlantique à une vingtaine de minutes.

Outre le très célèbre vin de Porto et la morue, cette ville arbore une impressionnante concentration de merveilles architecturales pour beaucoup classées au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1996, une gastronomie riche et variée sans parler d’une ambiance conviviale prometteuse d’échanges chaleureux.

Position géographique de Porto

Comment se rendre à Porto?

Option n°1 : Profiter des vols directs chez Ryanair au départ de nombreuses villes à des prix souvent très attractifs.

Option n°2 : Prendre un vol jusqu’à Lisbonne et de là emprunter un train ou louer un véhicule. Pourquoi ? Pour découvrir des routes aux paysages incroyables, mais aussi des routes qui ont une histoire. De Lisbonne, prendre le TGV « Alfapendular » à la station « Santa Apolonia » rejoignant directement la ville de Porto (station « Campanha »). Une fois arrivé, visiter la ville pleine de charme de Gaia qui y est juste à côté. Autre itinéraire, louer un véhicule à Lisbonne.

Où se loger à Porto?

A Porto, le mieux est de chercher près de « Baixa », du centre ou de « Ribeira », j’entends par là proche du centre historique, facilitant alors promenades et découvertes à pied. Nous avions choisi de poser nos sacs dans l’auberge « Tattva » située dans l’hyper centre, à une centaine de mètres du métro, suite à sa recommandation dans un article du Monde.

Où se loger à Porto - Suggestion d'adresses

Elle offre une salle de bain privative, cuisine commune entièrement équipée, terrasse-bar sur le toit avec barbecue, wifi gratuit (et pas que dans les espaces communs, un bon point) mais avant tout un concentré de bonne humeur. Le personnel parlant de nombreuses langues, prend plaisir à partager de précieux conseils et lister quelques bonnes adresses. Quelques plus, un restau pour les lève-tard servant jusqu’au milieu de l’après-midi, une clim ajoutée à un ventilateur par lit (indispensable aux étés lusitaniens particulièrement chauds or toutes les auberges n’en sont pas équipés…) et des soirées organisées par le staff permettant de rencontrer d’autres voyageurs formidables autour d’un verre dont les prix sont très abordables. Compter entre 15 et 20 euros par personne et par nuit en période estivale, petit déjeuner compris.

Que voir à Porto?

Je conseille vivement de parcourir la ville à pieds, malgré la chaleur (si escapade estivale) et des lignes de métro desservant les axes principaux, de peine de passer à côté du charme des maisons colorées se disputant l’espace au milieu de rues étroites avec boutiques, restaurants et bars atypiques.

Photo des rues de porto
Photo d'une petite ruelle à Porto
Photo du tramway de Porto

15 choses à faire à Porto:

  1. S’asseoir en terrasse dans le quartier Ribeira, demander une Super Bock et « tremoços » et profiter juste de l’instant.
Quartier de la Ribeira à Porto
  1. Profiter d’une petite croisière à travers les ponts du fleuve Douro dans un bateau typique « Rabelo » qui dans le passé, assurait le transport du vin de Porto (croisières Six Bridges de la société Douro Up).
Croisière sur le fleuve Douro à Porto
Croisière sur le fleuve Douro à Porto
Personnes au bord du fleuve Douro à Porto
Croisière sur le fleuve Douro à Porto
  1. Se laisser tenter par l’une des nombreuses pâtisseries de la ville, impossible de rester indifférent devant certaines de leurs vitrines. Le café Majestic (rue Santa Catarina) fondé en 1921 est dans la liste des 10 meilleurs cafés du monde. Outre les traditionnelles pâtisseries, il offre un agréable voyage à la Belle Epoque portuane.
Pâtisserie à Porto
Le café Majestic à Porto, rue Santa Catarina
  1. Se préparer à entrer dans un espace magique dans lequel vous seriez tenté d’y rester des heures et des heures… La Librairie Lello est un passage obligé, considérée comme l’une des plus belles du monde de sorte qu’ayant déjà servie de décor à de nombreux films.
La librairie Lello à Porto
  1. Visiter le Palais de la Bourse, l’un des plus beaux édifices de Porto et l’un des plus riches au Portugal, voici où est rendu hommage aux chefs d’Etat visitant la ville.
Le palais de la bourse de Porto
  1. Admirer les expos gratuites du Centre portugais de la photographie situé dans les locaux d’une ancienne prison dans lesquels ont été maintenus les portes d’origine.
Centre portugais de la photographie à Porto
  1. Succomber à une pause glacée artisanale chez Amorefrato (rue Passos Manuel) où se côtoient multitude de saveurs, textures surprenantes et formes originales pour satisfaire tous les gourmands.
  2. Monter les 240 marches de la Tour des Clercs (Torre dos Clérigos). De là, vous pourrez observer pratiquement tous les points de la ville.
La Tour des Clercs à Porto

9. Admirer l’impressionnante Sé Cathédrale tout comme son cloître, sur le pôle sud (avis aux amateurs de photographies). Sa grande place offre une vue privilégiée sur la ville, la rivière Douro et une partie de la Ribeira.

Ne vous étonnez pas du nombre plus qu’impressionnant de cathédrales et d’églises, le Portugal tient ce riche patrimoine d’une très importante conscience catholique mais elles valent le coup d’être visitées, même furtivement. Petite précision, vérifier à l’entrée que les photographies soient autorisées, beaucoup les prohibent même sans flash.

La cathédrale Sé à Porto
Point de vue depuis la cathédrale Sé à Porto
  1. S’arrêter à la fondation Serralves formée de jardins et du musée d’Art Contemporain, le plus visité du pays. Elle affiche aussi un restaurant (dans l’édifice du musée) et une maison de thé (dans le parc).
Fondation Serralves et Musée d'art Contemporain de Porto

11. Programmer une visite des caves à vin de Porto et profiter de l’occasion pour goûter à ces vins jouissant d’une renommée mondiale. Les célèbres caves à vin de Porto tels que Sandeman, Ramos Pinto, Croft, Ferreira ou encore Taylor sont à Vila Nova de Gaia, joignable par les voies piétonnes du pont Dom Luis I.

Nous nous sommes rendus à la cave Taylor après avoir déjeuné dans le restaurant du domaine, offrant une vue panoramique saisissante sur la Ribeira et le pont Dom Luis I. Le circuit proposé pour 5 euros par personne donne droit aux explications d’un guide et à la dégustation finale. En principe, une visite a lieu chaque heure mais il est possible qu’il vous soit demandé de patienter, que davantage de personnes s’y inscrivent.

Dégustation de Porto à la cave Taylor

12. Se poser sur le sable de la plage de Luz, à une quinzaine de minutes du centre historique.

Aussi, son esplanade-bar est un bel endroit pour prendre le soleil allongé sur une chaise longue ou profiter du somptueux spectacle qu’il offre en fin de journée. Pendant l’été, la nuit commence ici, au rythme des sons rafraîchissants des DJ sets.

Plage de Luz à côté de Porto
Esplanade-bar à la plage de Luz

Parce-que c’est aussi dans la vie nocturne que la métropole marque des points, avec des espaces polyvalents vraiment étonnants, voici quelques-unes des adresses à retenir :

  1. S’attarder dans le secteur de la Galerie de Paris et ses rues adjacentes pour profiter de son côté le plus cosmopolite
Quartier de la Galerie de Paris à Porto
La "nightlife" à Porto
  1. Assister à un coucher de soleil au plus haut au PortoBello Rooftop, situé sur le toit du Premium Porto Downtown Hotel, en empruntant un ascenseur à accès direct réservé à ceux qui ne comptent pas parmi la clientèle de l’hôtel. Cocktails et tapas à prix très raisonnables vous y attendent.
PortoBello Rooftop à Porto
  1. Finir la nuit au Gare Club. Situé à côté de la gare de São Bento, il s’assume comme un espace « underground » ne pouvant accueillir de grandes masses mais doté d’un éclectisme musical que peu ont.

Boa viagem ao Porto !

Merci beaucoup à Cristina pour cet article super intéressant sur Porto. Toi aussi envoie-nous tes récits en nous contactant par email à info@shinywood.fr.
L’équipe ShinyWood